Marcel Proust à Marie Scheikévitch   [peu après le 3 novembre 1915]