Marcel Proust à Antoine Bibesco   [vers le 9 septembre 1915]