language

CP 01758 Gaston de Caillavet à Marcel Proust [vers le 22 février 1908]

Surlignage

LE FIGARO
26, RUE DROUOT

Mon cher Marcel

Je viens de voir Chevassu
qui trouve les pastiches
delicieux et publiera
les autres avec joie.
Mais seulement le
Samedi 14 mars. Tu auras
tes trois colonnes. Lʼidée
de la lettre à Chevassu
sur le pastiche est
excellente. Elle aura
sa place. Adresse la à Chevassu
lui même de preference

Tout a toi et
en toute hate

Gaston A. de Caillavet


 
 
 
 
Surlignage
 
LE FIGARO 26, RUE DROUOT

Mon cher Marcel

Je viens de voir Chevassu qui trouve les pastiches délicieux et publiera les autres avec joie. Mais seulement le samedi 14 mars. Tu auras tes trois colonnes. Lʼidée de la lettre à Chevassu sur le pastiche est excellente. Elle aura sa place. Adresse-la à Chevassu lui-même de préférence.

Tout à toi et en toute hâte

Gaston A. de Caillavet


  
  
  
  
 
Note n°1
Ph. Kolb date la présente lettre de [vers le samedi 22 février 1908]. En effet, il est probable que Gaston de Caillavet a rencontré Chevassu, le directeur du Supplément littéraire du Figaro, au moment de la publication des premiers pastiches de « LʼAffaire Lemoine », peut-être le jour même, le 22 février 1908 (voir note 3 ci-dessous). Caillavet, présent dans les bureaux du journal, a voulu informer Proust sans tarder que « les autres » pastiches paraîtraient, même si ce n’était que trois semaines plus tard, le samedi 14 mars. [PK, ChC, NM]
Note n°2
Francis Chevassu dirige le Supplément littéraire du Figaro depuis le 2 décembre 1905. [PK]
Note n°3
Lʼappréciation de Chevassu semble indiquer que les quatre premiers pastiches de Proust viennent de paraître dans le Supplément littéraire du Figaro du samedi 22 février 1908 (« I. Dans un roman de Balzac », « II. Dans un feuilleton dramatique de M. Émile Faguet », « III. Par Michelet », « IV. Dans le journal des Goncourt »). La suite de la série (« les autres ») sera publiée le samedi 14 mars (« V. "LʼAffaire Lemoine" par Gustave Flaubert », « VI. Critique du roman de M. Gustave Flaubert sur lʼ "Affaire Lemoine" par Sainte-Beuve dans son feuilleton du "Constitutionnel" ») et le samedi 21 mars 1908 (« VII. LʼAffaire Lemoine par Ernest Renan »). Le pastiche de « lʼAffaire Lemoine » par Henri de Régnier paraîtra lʼannée suivante, le samedi 6 mars 1909. [PK, ChC]
Note n°4
Les pastiches de Proust sur lʼ« Affaire Lemoine » (voir note 3 ci-dessus) occupent à chaque fois quatre colonnes, deux seulement pour le dernier, en première page du Supplément littéraire du Figaro. [PK, ChC]
Note n°5
Si Proust a envoyé la lettre en question, Chevassu a dû renoncer à la faire paraître. D’après Philip Kolb, Proust ferait allusion à cette lettre à Chevassu quand il écrit à Robert Dreyfus devoir peut-être faire de la critique littéraire pour expliquer ses pastiches « à ceux qui ne les comprennent pas » (CP 01769 ; Kolb, VIII, n° 25, note 7). On a peut-être là un des germes de ce qui deviendra le projet dʼessai critique « Contre Sainte-Beuve ». [PK, ChC]
Note
Marcel Proust Le Figaro. Supplément littéraire Pastiches 22 février 1908
Note
Marcel Proust Le Figaro. Supplément littéraire Pastiches 14 et 21 mars 1908


Mots-clefs :éditionépistolaritépastichepré-publications
Date de mise en ligne : February 23, 2024 15:16
Date de la dernière mise à jour : February 23, 2024 15:16
Surlignage

LE FIGARO
26, RUE DROUOT

Mon cher Marcel

Je viens de voir Chevassu
qui trouve les pastiches
delicieux et publiera
les autres avec joie.
Mais seulement le
Samedi 14 mars. Tu auras
tes trois colonnes. Lʼidée
de la lettre à Chevassu
sur le pastiche est
excellente. Elle aura
sa place. Adresse la à Chevassu
lui même de preference

Tout a toi et
en toute hate

Gaston A. de Caillavet


 
 
 
 
Surlignage
 
LE FIGARO 26, RUE DROUOT

Mon cher Marcel

Je viens de voir Chevassu qui trouve les pastiches délicieux et publiera les autres avec joie. Mais seulement le samedi 14 mars. Tu auras tes trois colonnes. Lʼidée de la lettre à Chevassu sur le pastiche est excellente. Elle aura sa place. Adresse-la à Chevassu lui-même de préférence.

Tout à toi et en toute hâte

Gaston A. de Caillavet


  
  
  
  
 
Note n°1
Ph. Kolb date la présente lettre de [vers le samedi 22 février 1908]. En effet, il est probable que Gaston de Caillavet a rencontré Chevassu, le directeur du Supplément littéraire du Figaro, au moment de la publication des premiers pastiches de « LʼAffaire Lemoine », peut-être le jour même, le 22 février 1908 (voir note 3 ci-dessous). Caillavet, présent dans les bureaux du journal, a voulu informer Proust sans tarder que « les autres » pastiches paraîtraient, même si ce n’était que trois semaines plus tard, le samedi 14 mars. [PK, ChC, NM]
Note n°2
Francis Chevassu dirige le Supplément littéraire du Figaro depuis le 2 décembre 1905. [PK]
Note n°3
Lʼappréciation de Chevassu semble indiquer que les quatre premiers pastiches de Proust viennent de paraître dans le Supplément littéraire du Figaro du samedi 22 février 1908 (« I. Dans un roman de Balzac », « II. Dans un feuilleton dramatique de M. Émile Faguet », « III. Par Michelet », « IV. Dans le journal des Goncourt »). La suite de la série (« les autres ») sera publiée le samedi 14 mars (« V. "LʼAffaire Lemoine" par Gustave Flaubert », « VI. Critique du roman de M. Gustave Flaubert sur lʼ "Affaire Lemoine" par Sainte-Beuve dans son feuilleton du "Constitutionnel" ») et le samedi 21 mars 1908 (« VII. LʼAffaire Lemoine par Ernest Renan »). Le pastiche de « lʼAffaire Lemoine » par Henri de Régnier paraîtra lʼannée suivante, le samedi 6 mars 1909. [PK, ChC]
Note n°4
Les pastiches de Proust sur lʼ« Affaire Lemoine » (voir note 3 ci-dessus) occupent à chaque fois quatre colonnes, deux seulement pour le dernier, en première page du Supplément littéraire du Figaro. [PK, ChC]
Note n°5
Si Proust a envoyé la lettre en question, Chevassu a dû renoncer à la faire paraître. D’après Philip Kolb, Proust ferait allusion à cette lettre à Chevassu quand il écrit à Robert Dreyfus devoir peut-être faire de la critique littéraire pour expliquer ses pastiches « à ceux qui ne les comprennent pas » (CP 01769 ; Kolb, VIII, n° 25, note 7). On a peut-être là un des germes de ce qui deviendra le projet dʼessai critique « Contre Sainte-Beuve ». [PK, ChC]
Note
Marcel Proust Le Figaro. Supplément littéraire Pastiches 22 février 1908
Note
Marcel Proust Le Figaro. Supplément littéraire Pastiches 14 et 21 mars 1908


Mots-clefs :éditionépistolaritépastichepré-publications
Date de mise en ligne : February 23, 2024 15:16
Date de la dernière mise à jour : February 23, 2024 15:16
expand_less